RECHERCHE COPAINS DE REGIMENT

 

 

Bonjour, je suis sylvia milko de geneve suisse a écrit le 15-10-2011 à 10:16

je suis la filleule du Lieutenant Maurice Weber mort pour la France en Indochine. Il était originaire d'Illkirch Graffenstaden. Des info sur le site des anciens de l'école saint Cyr.
Décédé le 9 janvier 1954 des suites des blessures re4ues à Ban-Na-Kham (Laos). Il est enterré au cimetière d'Illkirch-Graffenstaden .
Ma famille vient d'Illkirch-Graffenstaden, peut être en demandant ma mère ( Marie Louise Baltzer née 1928) ou ma tante (Suzy Kienzlé née 1924 )pourrais-je obtenir les noms pour les photos.

Je recherche toutes personnes l'ayant connu et pouvant me donner des renseignements à son sujet.


Cordialement
sylvia milko

Contact

 


Salut les marsouins,

Je recherche les copains de la section Lt NEVEU - Compagnie d'instruction au 8°RPIMa-
09-77
cordialement
para33


Bonjour,

Je suis a la recherche: de la revue des troupes Coloniales Mai 1946 (n°277)

Contact


 

Bonjour,

J’ai servi à l’EATDM (Escadron Amphibie des Troupes de Marine) de 1966 à 1968, et je voudrais en savoir plus sur l’escadron en Algérie.

Contact


 

Livre sur l'historique du 23ème RIC

 

Peut-être pouvez vous venir en aide au capitaine WEISROCK Aurélien.

 

Bonjour,

Je suis le capitaine WEISROCK Aurélien affecté depuis l'année dernière à Dakar au 23ème BIMa. Officier traditions, je suis en charge de faire vivre l'histoire de ce magnifique régiment.

 

Le 11 juin dernier, les autorités politiques Françaises et Sénégalaises ont conclu un accord visant à réduire la présence des troupes françaises au Sénégal. Dans le cadre de ces restructurations, le 23 BIMa va être dissout au cours de l'année 2011. C'est dans le cadre de cette dissolution que le chef de corps du bataillon m'a demandé, ainsi qu'à différents officiers, de participer à la rédaction d'un livre retraçant l'histoire de ce régiment.

Actuellement, nous disposons d'un certain nombre de texte retraçant la vie du 23 RIC au cours des batailles que ces marsouins ont mené. Cependant, nous souhaiterions que le livre du 23 porte plus particulièrement sur la vie des hommes qui y ont servi. Nous cherchons donc des  ressources iconographiques qui nous permettront de réaliser des témoignages de la vie de ces soldats.

 

C'est en effectuant des recherches sur internet que je me suis procuré votre adresse e-mail. En particulier nous relatons les combats des marsouins dans la campagne d'Alsace et dans la campagne d'Allemagne. Nous disposons d'un certain nombre de récits des combats. En revanche, nous manquons de photographies d'époque, de croquis de batailles, ainsi que de divers photographies des équipements de la 9ème DIC. Pensez-vous que nous pourrions bénéficier de certaines photographies de vos ressources? La qualité requise en version informatique serait du 300 DPI?

 

Je vous remercie par avance de l'aide que vous pourrez nous apporter à la rédaction de ce document historique afin que la vie des marsouins du 23 ne tombe pas dans l'oubli.

 

Vous trouverez ci-dessous mes coordonnées.

Veuillez agréer, messieurs, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Contact

 


Bonjour,

Je suis la fille de Julien BAKOUCHE dont vous trouverez ci-joint un résumé de son engagement.

J'ai très peu connu mon père,vous serait-il possible de me donner des pistes de recherches (organismes à contacter, personnes qui ont servies à ses côtés...) afin que je puisse enfin faire connaissance avec mon père et faire perdurer sa mémoire auprès de ses petits-enfants.


Recherche personnes ayant connu Adjudant Julien BAKOUCHE en Indochine, Avant même ses dix-huit ans, en février 1946, il sʼengage au 1er régiment de spahis algériens et se porte volontaire pour le Corps
Expéditionnaire Français dʼExtrême-Orient. Il débarque à Saigon le 25 juin 1947 et rejoint
le premier régiment de chasseurs déployé au Tonkin. Affecté au 2e escadron, il multipliera les
opérations jusquʼen avril 1949.
Ses qualités le font détacher au profit du 56e Bataillon vietnamien pour former lʼencadrement
autochtone. Particulièrement efficace et méritant, il obtient la médaille dʼhonneur du mérite
vietnamien de première classe. En opération le 25 décembre 1951 à VU BAN au sud de la Rivière
Noire, son peloton est submergé par lʼennemi. BAKOUCHE ne perd pas son sang froid, et bien que
blessé à lʼépaule, il réussit seul à rejoindre son unité sous le feu de lʼadversaire. Pour cette action,
il obtient la croix de guerre des théâtres dʼopérations extérieures avec étoile dʼargent. A peine remis,
il participe encore aux opérations PORTO POLO et TURCO qui conduisent à lʼanéantissement du
TD 98, régiment Vieth-minh de lʼarmée régulière.
Promu maréchal des logis le premier janvier 1952, il est rapatrié Affecté aux Forces
Françaises en Allemagne, il nʼeffectue quʼun bref séjour outre-Rhin avant dʼêtre rappelé pour un
troisième séjour en Indochine. Le Tonkin toujours, où il rejoint le cinquième escadron du 1er régiment
de chasseurs pour être chef de char dans un peloton de M24. Alors que la bataille du CHO-CHAY
a éclaté, son escadron tombe dans une embuscade à hauteur de BAI-LAM-THUONG. Le feu
ennemi est meurtrier et les pertes sont importantes. Au coeur de lʼaction le maréchal des logis
Bakouche se porte à hauteur de son chef de peloton tombé en panne sous le feu. Il jaillit de son
M24, accroche un câble au blindé de son chef, lʼadjudant Van der Straeten et réussit à le tracter en
sécurité. Cette action dʼéclat lui vaut une citation à lʼordre de la division et une deuxième étoile
dʼargent.
Afin de constituer le groupement mobile numéro un, le 8e régiment de spahis algériens
récupère le 5e escadron du premier chasseurs. Le maréchal des logis BAKOUCHE sʼillustre deux
fois en quelques mois. Dʼabord le 26 septembre 1953 au cours de lʼopération BROCHET, devant
HAY-YEN, où la précision de ses feux met fin aux tirs de mitrailleuses et de mortiers ennemis et
lui permet de tenir solidement le carrefour qui lui a été confié. Mais le 12 janvier 1954, alors quʼil
effectue, en tête du dispositif, lʼouverture de la route provinciale numéro 39 entre LAC DAO et
THANH NE, son char explose sur une munition piégée. Sous la violence du choc il est projeté hors
de la tourelle. Inconscient, évacué sur HANOI puis vers la métropole, il ne reprend conscience
quʼaprès plusieurs semaines. Cité à lʼordre du corps dʼarmée, il obtient une étoile de vermeil. La
convalescence sera longue et pénible, mais le maréchal des logis Bakouche ne se résigne pas. Il
se rétablit et, en persévérant, passe au grade de maréchal des logis chef en 1955. Il est admis
dans le corps des sous-officiers de carrière en 1956 et obtient une affectation en Algérie en 1959.
Promu adjudant en 1960, il sert au deuxième groupe saharien motorisé à OUARGLA jusquʼen
octobre 1961. Il quitte lʼarmée dʼactive le 10 mars 1962. Lʼadjudant Bakouche, déjà titulaire de la
médaille militaire, est fait chevalier de la Légion dʼhonneur en 1984 puis officier en 2004. Il sʼéteint
le 25 février 2005. Combattant infatigable, dʼun courage admirable dans les pires situations, il
mérite, par son abnégation, dʼêtre donné en exemple aux plus jeunes générations.
P.I.A.T.-S.M. - 07-0190

Contact
 


Bonjour, je suis à la recherche de camarade ou personnes ayant servi en même temps que mon oncle Caporal/chef BOURBON Albert "Mort pour la France" à Mouziaville (Algérie) le 20 novembre 1956
il servait au II/10eme Régiment d'Artillerie Coloniale
j'aimerai recueillir des renseignement et témoignage de leur parts.
peut être une bouteille d'eau à la mer mais sait on jamais...

Contact


Bonjour.

D’abord, merci pour toutes ces explications et informations, qui représentent, je pense un gros travail.
Je viens vers vous, car j’ai 62 ans, je n’ai fait aucune guerre, ni aucune carrière militaire.

Ce qui m’amène vers vous ? Une demande de conseil.

Mon père est DCD à l’hôpital de Savannakhet en juin 1951.
Après 45 ans de recherches,j’ai enfin retrouvé sa tombe, en Tunisie.
Il faisait partie du 2ème bataillon des chasseurs Laotiens .

J’aimerais connaître l’histoire de ce bataillon, des personnes qui en sont intéressées, une association ? Que sais-je ?
Je ne sais pas comment m’y prendre.

Si vous pouvez me guider, je vous en serai hautement reconnaissant.

Contact


Bonjour.

Je suis élu d’une petite commune du Sud Ouest (Monein) et je fais des recherches sur 2 soldats de ma ville, morts au combat en Indochine.
Je ne sais pas si vous pouvez m'aider mais au cas ou... je vous présente ma demande.

Ces 2 soldats sont bien identifiés "Mort pour la France".
L’un d’entre eux nommait Pierre Louis Monbeigt adjudant du 21ème régiment d'infanterie coloniale. Mort à Dien Kanh , blessures au combat, le 07/04/1948 . Son corps, lui, n'a jamais été rapatrié...

Dans un soucis de devoir de Mémoire, je cherche des précisions, des informations des témoignages sur le lieu et les circonstances de son décès.
Je me disait que peut -être vous aviez des infos.
En tous cas merci pour un éventuel témoignage.

Avec tous mes respects.
Cordialement.

Philippe Labarère
Conseiller Municipal à Monein (64)

Contact


Que sont devenus les anciens de la 8eme compagnie du 2/13 RTS et 2/73 RIMa stationnée à MEKLA, DJEMAA N'SAHARIDJ et 9eme compagnie de IGOULFANE en GRANDE KABYLIE en 1958 et 1959 ?
Je suis Serge DEPUISET, j'étais caporal à la 1ere section de la 8 et à la 3eme section de la 9.  Contact

Recherche membres du RMAG ancetre du SMA service militaire adapté
Antilles Guyane crée en 1961 par le Gnal Némo,pour aider à retrouvés des
camarades de cette épopée.
Contact


Recherche anciens du CIM à Stetten Allemagne .Du 28 11 1948 au 14 11 1949. Merci de me répondre. Parmi ces copains , il y en avait de Lille, Marseille, Arles, plusieurs villages du Gard Lozère . Contact


Pour un ami, je recherche des renseignements sur le 11° R I C - Bataillon MOREAU - 3° Compagnie -à SAIGON de août 1941 à 1946.
Son père NEDONCELLE Jean y était affecté et en mars 1945 fût prisonnier des japonais pendant 6 mois.
Je vous remercie 
Contact


Je cherche tous docs sur Caporal-Chef Henri de Rouzé tombé à Dien Bien Phu

Sous réserve il était du BEP. Contact


Je suis toujours à la recherche, de personnes ayant eu un membre de leur famille dans le 2° régiment d’artillerie coloniale d’Afrique occidentale. Ou bien des personnes qui pourraient m'apporter des renseignements supplémentaires sur ce régiment. Contact


Recherche copains d'Indochine de la 3ème Compagnie de transmission radio  Contact


 Je recherche les coordonnées de gradés qui nous encadraient au
CIT 151 à Fontainebleau en 1972 (la 72/02).
 
MDL:Papaix, MDLC: Bétra, SL:Gerbaud,MDL: Haire.
Y compris des copains ( Chambre, Verraehege, Dubois) Il me manque
pleins de noms.
Et également L'ADC Loiseau Joel qui était au mess.
Si quelqu'un pouvais me renseigner cela me ferait un très grand
plaisir.
 
Gonzalves Guy. Contact


Contact pour mettre une annonce

RETOUR INDEX